A Goma : Les acteurs de la société civile partagent leurs expériences sur le processus ITIE.

“A Goma : Les acteurs de la société civile partagent leurs expériences sur le processus ITIE..”

 Du 24 au 25 Aout dernier, sous l’invitation de Save Act Mine, trois plates-formes travaillant dans le secteur de la transparence du secteur minier ont échangé des expériences sur l’application et l’importance des principes de l’ITIE dans le secteur minier artisanal en RDC. Ces organisations sont entre autres : POM de Lubumbashi, de la coalition, « publier ce que vous payez, (PCQVP) ») de Kinshasa et du consortium du Nord Kivu SAM Transparency Initiative.

Plusieurs objectifs ont été poursuivis par la trentaine des délégués de chaque plate-forme. Principalement, c’est pour faciliter l’échange d’expériences entre les membres de ces quatre organisations de la société civile. Mais aussi, pour avoir une compréhension commune sur l’utilisation des données des rapports de l’ITIE. De cette manière, la société civile pourra relever les défis tout en proposant des pistes des solutions afin d’intégrer le secteur minier artisanal dans le processus ITIE. Pour enfin, identifier les aspects importants à intégrer dans la sensibilisation et formation sur l’utilisation des données ITIE par des tierces personnes.         De ce fait, plusieurs exposés ont été faits à l’intention des participants, dont la fin a été sanctionnée par des travaux en carrefour afin d’intégrer le secteur minier artisanal dans le processus de l’ITIE.

La pertinence des exposés 

Le premier exposé a démontré que, le secteur minier artisanal du Nord-Kivu présente un contexte tout à fait particulier. Caractérisé par des conflits et guerres interminables, engendrant, par conséquent, les minerais de sang et l’émergence du trafic illicite des minerais, qui ne profitent pas au développement de nos sociétés locales.

Et pourtant incontrôlé, le Nord-Kivu est une province à vocation minière quasiment artisanale.  Car elle possède plusieurs types des minerais qui sont à 3/4 exploités par des artisanaux.  Cette situation est démontrée dans, les statistiques de la division provinciale des mines de 2013 à 2016 où  le coltan prime toutes les autres substances minérales. Comme leurs homologues de l’Ouest, la société  civile du coté Est de la RDC déclare que  l’ITIE a l’obligation de la formalisation du secteur minier artisanal pour espérer au contrôle du secteur minier artisanal afin d’impacter sur le développement de nos sociétés par les revenus générés par ce secteur si riche.

SAM communication

 

 

 

 

 

 

 

.

tags:

1 Commentaires

    • Author Avatar

      Cosmas Mungazi

      Publié: 2017-12-02

      Bon compte rendu de ce processus , gage du developpement de ce secteur.


    Laisser un commentaire