Par Où passent  les minerais d’Idjwi ?

“Par Où passent les minerais d’Idjwi ?.”

Le 17 Mars de l’année en court, un colis de 2 840 kilogrammes de coltan  circule  sur les eaux du Lac Kivu. Il  provenait de Kirotche en territoire de Masisi. Avant de prendre la direction d’Idjwi, une ile qui sépare Goma et Bukavu, coté Est de la République Démocratique du Congo. Pour se retrouver en fin, à Kigufi, dans une mission catholique du Rwanda, située non loin de la cité où se fabrique la bière (Bralirwa).

 

Selon les sources sures, c’est à partir d’ici que le colis sera subdivisé en plusieurs petits colis.  Et qui seront amenés par deux véhicules des marques land cruseur et Dayatchu à Maoko, siège du propriétaire Rwandais, considéré du coté congolais comme fraudeur. Car il ne respecte pas les principes de la traçabilité exigés par l’OCDE, la CIRGL, voire mêmes les états  membres dont le Rwanda son pays d’origine.

 

Pour lutter contre cette  fraude  minière entretenue sur les eaux du Lac Kivu, le gouvernement congolais vient de doter le Nord et le Sud-Kivu de trois canons rapides afin de traquer tous ceux qui tenteront de faire traverser clandestinement les minerais à travers le Lac.  

 

L’autorité provinciale s’implique

Les organisations de la société civile travaillant dans les secteurs des mines et les services anti fraude du gouvernement provincial  au Nord-Kivu ne cessent de décrier la destination des minerais en provenance de l’ile d’Idjwi. Ces minerais ne prennent ni la route qui mène vers Bukavu, au Sud-Kivu,  moins encore, ils passent par Goma en province du Nord Kivu. 

 

Selon les sources concordantes, ces minerais passent illicitement, sans être tagués  à travers le Lac Kivu. Cette mafia lacustre non seulement constitue un manque à gagner au trésor public, mais  aussi met en mal le principe de la traçabilité  qui pourtant valide les minerais produits à l’Est de la République Démocratique du Congo, plus comme minerais de sang, mais comme  une matière exportable.

 

Julien Paluku, gouverneur de province du Nord Kivu, qui a réceptionné ce canon rapide pour le compte de la province avant de le remettre à la police  spécialisée  pour la cause.

Pour la circonstance, l’autorité provinciale déclare que, « Dans plusieurs de nos réunions de sécurité, nous avons toujours décrié le passage nocturne des minerais dans le lac. Ce canon qui vient de nous être donné, va nous permettre de traquer tous les criminels fraudeurs qui ont choisi le lac Kivu comme lieu de leur passage.»

 

Signalons que, c’est le commissaire général de la police nationale congolaise, Charles Bisengimana qui a procédé à la remise de ce matériel à l’autorité provinciale qui,  à son tour,  l’a remis au  patron de la police en province du Nord Kivu.

Cosmas Mungazi : Communication au tour des zones minières 

.

tags:

2 Commentaires

    • Author Avatar

      samuel

      Publié: 2016-04-23

      Merci pour ce travail professionnel d'alerte rapide sur la fraude minière dan la région

    • Author Avatar

      Blessed Aid

      Publié: 2016-04-23

      Il n'est jamais tard pour mieux faire, dit-on!. Cette mesure est à saluer bien qu'elle arrive avec retard car plusieurs colis de ce genre ont toujours quitté clandestinement la RDC en passant par ses frontières poreuses dont celles qui séparent la RDC au Rwanda. Nous suggérons qu'il ait suivi ardent de la part des autorités de la RDC et de toutes organisations de la société civile que nous sommes.


    Laisser un commentaire