Pour se mettre à l’abris: M-Pesa Mining paie le droit des populations autochtones

“Pour se mettre à l’abris: M-Pesa Mining paie le droit des populations autochtones .”

La communauté locale de Walikale vient de recevoir au prêt de la société ALPHAMINE/Bisiye Mining un montant de 180 000 $. C’est à l’issue d’un Protocol d’accord signé mercredi 06 avril dernier, entre la communauté locale et cette société d’exploitation minière. Cependant, ALPHAMINE regroupe plusieurs actionnaires notamment l’Etat congolais, une compagnie Sud-Africaine et  un consortium  des sociétés américaines. C’est elle qui a le titre d’exploitation du site minier de Bisie, riche en tantalite et plusieurs autres minerais.

 

Ce compromis prévoit en termes d’engagements, une participation de la société minière pour des projets de développement en faveur de la communauté locale. En plus, des avantages tels que la création d’emplois et la relance du secteur économique, indique l’avocat conseil de ladite société. Il ajoute que les activités proprement dites d’exploitation pourront commencer après 2017, cela après l’installation effective de la société. Il sied de signaler que cette société se trouve à BISIE depuis 4 ans dans la phase d’exploration.

 

La société civile désapprouve

Le Bureau d’études pour le développement de Walikale (BEDEWA), soutien le processus de la signature du protocole  d’accord entre les deux parties. Mais l’association locale  donne ses points de vue, visiblement, contraires.

Premièrement, BEDEWA espère  que ce contrat  doit être à mesure  de déterminer clairement les obligations des uns et des autres avant, pendant et après l’exploitation minière dans le territoire de Walikale.

 

En suite, Bedewa  demande  aux signataires  de ce protocole  de penser aux générations présentes et futures. «  c’est ne pas un privilège  d’avoir été retenu  parmi les participants  aux discutions , mais plutôt  une lourde  charge  qui pèse  sur eux-mêmes  et sur leurs  progénitures.  Vous portez  en effet la destinée  de tout un peuple  sur vos épaules, soyez de ce fait  motivés  par la sauvegarde  de l’intérêt général  de Walikale, de la province  et de la nation Congolaise. »

 

En fin, le BEDEWA plaide pour  la coexistence de l’exploitation minière artisanale et industrielle dans le même site minier de BISIE. Car selon lui, l’exploitation artisanale contribue à la survie des milliers des miniers artisanaux congolais. « Car il s’agit en effet de la vie  de nos semblables  qui ont également droit à la vie ». Ce qui sera difficile, « car celui qui paie ses taxes, doit jouir de  ce dont il a droit », pensent les juristes. .

                                                                                                        SAM NEWS, projet de communication sur les activités minière en RDC. 

.

tags:

1 Commentaires

    • Author Avatar

      Ir.Thomas IDOLWA TCHOMBA

      Publié: 2016-04-13

      Nous soutenons la signature d cet accord entre ALPHAMIN et la communauté locale mais recommandons à cette entreprise de prendre en compte ses obligations telles que exigées par la loi minière en vuguer pour contribuer effacement au développement socio -économique de ce territoire entre autres que cette population aie accès à l'eau potable,l'électricité ,à une éducation de qualité et le désenclavement . Séc/ Ir.Thomas Expert Géologue


    Laisser un commentaire